jeudi 4 octobre 2018

Comment créer un héritage familial missionnel et multigénérationnel (8)


Étude empirique
Méthode d'enquête
Pour la partie de la thèse consacrée à l'étude empirique, j'ai choisi d'utiliser une approche qualitative. Le candidat admissible pour participer à cette étude devait être un adulte travaillant à plein- temps dans un service missionnaire chrétien. Le critère clé de cette étude était que chaque candidat devait faire partie d’une famille missionnaire d’au moins de trois générations.
Au cours de mon enquête, j'ai constaté que la plupart des recherches et de la documentation disponibles se concentre principalement sur l'échec de la transmission de l’héritage missionnaire ou ministériel à la génération suivante et sur les luttes des EM et des EP en général. Mon but dans cette étude n'est pas d'identifier les difficultés, mais les clés qui ont aidé des familles à transmettre avec succès leur héritage missionnaire à leurs enfants et aux générations futures. Créant ainsi un héritage familial missionnel multigénérationnel.
Afin d'obtenir des résultats qui s'étendraient au-delà du contexte d'une seule dénomination, d’une seule organisation ou agence missionnaire, j'ai sélectionné vingt-cinq candidats d’arrière-plans très divers. Le groupe interrogé se compose de huit femmes et de dix-sept hommes allant de dix-neuf à quatre-vingts ans. Ils viennent de cinq nationalités distinctes et servent ou ont servi dans plus de vingt dénominations ou agences missionnaires. Leur temps de service varie d’un à cinquante-cinq ans. Certains ont grandi comme enfants de pasteur au Canada ou dans les régions rurales des États-Unis. D'autres ont grandi en tant que EM dans les jungles et les montagnes d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale. Bon nombre des candidats plus jeunes ont grandi comme enfants de Jémiens servant dans différentes parties du monde, dans des endroits aussi variés que le nord du Texas, Panama City ou Mercy Ships, naviguant sur des mers lointaines.
Les questions de l'entrevue ont été élaborées à partir de mon arrière-plan missionnaire et de ma recherche documentaire. Les questions ont été conçues pour obtenir des réponses fondées qui indiqueraient les facteurs clés de formulation des raisons pour lesquelles le candidat a choisi un cheminement missionnaire. Le résultat attendu était de pouvoir déterminer la dynamique et les influences familiales principales qui ont joué un rôle dans la transmission du cœur missionnaire de Dieu des parents aux enfants et aux générations futures.

Questions du sondage
1.      Quel est votre nom ?
2.      Quel est votre rôle dans la mission ou le ministère ?
3.      Depuis combien de temps êtes-vous dans le ministère?
4.      Combien de générations missionnaires sont-elles représentées dans votre famille ?
5.      Dans quelle génération êtes-vous ? Ex. 1ère, 2ème ou 3ème.
6.      Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans le ministère ?
7.      Quels ont été vos principaux facteurs de décision ?
8.      Comment votre famille a-t-elle influencé votre décision d'entrer dans le ministère ?
9.      Qu'est-ce que votre père vous a communiqué au sujet du ministère ?
10.   Qu'est-ce que votre mère vous a communiqué au sujet du ministère ?
11.   Pensez-vous que vos parents vous ont négligé en faveur du ministère ?
12.   Quels étaient les avantages d'être enfant de pasteur ou de missionnaire ?
13.   Quelles étaient les difficultés d'être un enfant missionnaire ?
14.   Est-ce que l'un de vos frères ou sœurs est aussi engagé dans le ministère ?
15.   Comment étiez-vous impliqué dans le ministère quand vous étiez enfant ?
16.   Quels sont les bons souvenirs que vous gardez de votre enfance missionnaire ?
17.   Quels ont été certains obstacles pour vous dans le ministère ? Comment les avez-vous surmontés ?
18.   En tant que parent, comment transmettez-vous ou avez-vous transmis à vos enfants un état d'esprit missionnaire ?
19.   Selon vous, quelles sont les clés pour n’importe quelle famille souhaitant transmettre un héritage missionnel d’une génération à la suivante ?

Analyse du sondage
Les questions 1 à 5 demandent des données générales sur chaque candidat, et les questions 6 à 17 sont destinées à identifier les principaux facteurs d’influence de la famille missionnaire vécus par le candidat. La dix-huitième question permet de connaître la perspective des parents dans leur intention de transmettre un état d'esprit missionnel à leurs enfants La question finale est une question ouverte pour donner au candidat l'occasion de résumer ce qu'il croit être les clés sont pour les familles souhaitant transmettre un héritage missionnel d'une génération à l'autre.
Chaque entrevue a duré entre vingt et quarante minutes. Les réponses des participants ont été enregistrées, transcrites et analysées. A partir des données extraites des interviews, j'ai pu classer par catégorie et qualifier les éléments ou facteurs clés qui ont influencé la transmission des valeurs missionnelles, de l'ADN, de l'héritage et de l'appel des parents aux enfants et, dans certains cas, aux petits-enfants.

Résultats de l'enquête : Sept facteurs clés
Même s'il y avait un caractère unique à l'appel et à l'histoire missionnaire de chaque personne, sur la base des réponses de chaque candidat j'ai pu identifier sept facteurs clés ou influences récurrents présents dans la transmission des valeurs et de l'appel missionnaires de la famille. L’authenticité, la positivité, l’inclusion, la prière, la démonstration, le souvenir et l’individualité.
Il y a eu une unanimité sur ces sept facteurs clés dans les entrevues. Je n'ai trouvé aucune différence de fréquence majeure des clés mentionnées, si ce n’est que « l’authenticité » et de « l’inclusion » étaient fondamentales pour les autres. La différence réside dans le fait que ces deux clés jouent un rôle majeur à partir duquel les autres facteurs d'influence peuvent être vécus.
Dans les citations des interviews, vous verrez que certains des candidats ont touché plusieurs éléments clés dans la même déclaration. Pour des raisons de redondance, après avoir utilisé une citation une fois, j'ai choisi de ne plus la réutiliser dans cette section. Les clés recensées ne sont pas placées dans un ordre d’importance particulier.