mardi 26 décembre 2017

Thèse de Guy 15

Zinzendorf et la Pentecôte morave

Quelques années plus tard, en 1727, en Saxe Orientale (Allemagne) s’est produit la Pentecôte morave, poussant adultes comme enfants dans une réunion de prière qui allait durer cent ans et donner naissance au mouvement des missions modernes. Le réveil des enfants dans une des colonies pour réfugiés moraves du comte Zinzendorf a constitué l’un de leurs deux événements fondateurs, et ces enfants devaient avoir entendu l’histoire du Kinderbeten de Silésie par des adultes qui l’avaient vécue de première main (la propriété de Zinzendorf faisait frontière avec la Silésie et il y avait voyagé pour en apprendre davantage sur le réveil qui s’y déroulait. Nicolaus Ludwig von Zinzendorf avait lui-même vécu des expériences remarquables avec Dieu en tant qu’enfant.[1] Il a par la suite été beaucoup influencé par August Francke,[2] un professeur piétiste et pasteur qui dirigeait un grand orphelinat et un collège à halle, en Allemagne, qui était aussi une des influences derrière le réveil silésien  et qui par la suite aura un immense impact sur George Muller.

Quelques jours après le 13 août 1727, un réveil remarquable prit place parmi les enfants à Herrnhut et à Bertholdsdorf. Le 18 août, tous les enfants des internats furent saisis d’une extraordinaire impulsion du Saint-Esprit, et ils passèrent toute la nuit dans la prière. A partir de ce moment, une œuvre de Dieu constante s’est produite dans les esprits des enfants, aux deux endroits. Aucun mot ne peut décrire la puissante opération du Saint-Esprit sur ces enfants.[3]


[1]. Janet & Geoff Benge, Count Zinzendorf: First Fruits (Seattle, WA: YWAM Publishing, 2006), pp. 19-21.
[2]. Ibid., pp. 22-32.
[3]. William E. Allen, The History of Revivals of Religion, Revival Library, consulté le 18 novembre 2014, http://www.revival-library.org/catalogues/genhistory/allen.html.