lundi 6 novembre 2017

Thèse de Guy 1

Ces prochaines semaines, nous allons mettre les trois premiers chapitres de la thèse de Master de Guy qu'il vient de finir de traduire en français. Pour ceux qui aiment la lecture, les enfants et la place qu'ils jouent/ont joué dans la Bible et l'histoire de l'Eglise.


Thèse

Comment les Fabricants de Joie (FJ) peuvent-ils maximiser leur impact auprès des enfants, des jeunes et des familles pour les mobiliser pour prendre une part active dans le prochain mouvement de Dieu?

Premiers chapitres

Les enfants, les adolescents et les familles dans la Bible, dans l’histoire de l’église et dans la littérature spécialisée

1. Introduction



Un tiers de la population mondiale a moins de dix-huit ans.[1] Si notre mission consiste à faire de toutes les nations des disciples, nous devons prendre en compte un nombre de personnes aussi important. Jeunesse en Mission (JEM) n’est pas seulement appelé auprès des adultes ou, pour le dire en d’autres termes, la jeunesse commence avant dix-huit ans, et elle a aussi une mission… Et ce sont des années très importantes pour poser les fondements qui vont les influencer tout le reste de leurs vies.

Si notre appel est pour la formation, l’évangélisation et les ministères d’entraide, cela devrait aussi être reflété dans notre implication avec les «moins de dix-huit ans». Pourtant, nous avons réalisé que la plupart des initiatives auprès des enfants au sein de JEM concernent des ministères d’entraide (et Dieu sait que nous en avons besoin de beaucoup plus) ou des écoles chrétiennes (merci Seigneur pour cet outil pour développer une perspective chrétienne du monde chez la génération émergente). Mais notre vision, notre stratégie et notre approche du travail auprès des enfants manquent de clarté, d’unité et de globalité.  

Je crois que les Fabricants de Joie (FJ) ont été donnés à JEM pour servir exactement à cela, et que l’ennemi a tenté de détruire ou de limiter leur impact et leur influence ces dernières années en les mettant sur la touche. Mais je crois aussi que c’est le moment pour les FJ de reconnecter avec la famille de JEM plus large et de mieux comprendre ensemble leur objectif et la façon de travailler ensemble pour maximiser notre impact.

Il y a quelques années, je lisais un sondage montrant que la grande majorité des missionnaires transculturels à long-terme ont reçu leur appel avant l’âge de douze ans.[2] Cela devrait nous faire réfléchir… Si nous voulons être stratégiques et lever une nouvelle génération qui est forte, consciente de son appel et réellement mise à part, nous devrions commencer aussi vite que possible.

Je parlais dernièrement avec un leader de JEM en Afrique du Sud. Il m’encourageait en disant: «L’année dernière, nous avons eu deux Ecoles de Formation de Disciples (EFD) sur notre base. Dans la première, plusieurs de nos étudiants étaient d’anciens FJ. C’était incroyable de voir les fondements dans leurs vies, leur esprit d’initiative, leur stabilité dans la foi et leur amour pour le Seigneur. Ça a été une super EFD, facile à conduire, et nous avons vu beaucoup de fruits. Dans l’école suivante, nous avions beaucoup de jeunes d’arrière-plans difficiles. Nous avons du prendre beaucoup de temps pour expliquer, discuter, justifier nos décisions et confronter des mauvaises attitudes… Nous avons vu la différence.»

Oui, nous devrions commencer la formation de disciples aussi tôt que possible. Malheureusement, dans le corps de Christ, nous avons toujours tendance à considérer les enfants et les adolescents comme des citoyens du Royaume de seconde classe. Ils peuvent être des objets de mission, mais pas des agents de mission. Nous avons toujours de la difficulté à croire que Dieu peut les utiliser pour se révéler aux autres. Comme le Seigneur a utilisé Samuel, David, Jérémie et bien d’autres, il veut encore les inclure dans la prochaine vague de réveil et de réforme. Imaginez si les jeunes qui entrent dans nos EFD avaient déjà dix ans de formation derrière eux. Je suis là où j’en suis aujourd’hui parce que Dieu a utilisé des enfants pour parler dans ma vie, que ce soit pour mes études d’enseignant ou pour m’inviter à rejoindre les FJ. C’est une conviction vécue.

Dans ce document, j’ai donc l’intention de:

  • Souligner la pertinence des enfants, des adolescents et des familles dans la mission, et le rôle stratégique qu’ils peuvent y jouer.  
  • Explorer ce que Dieu nous dit dans sa Parole et quelles sont ses voies au-travers de différents passages et exemples bibliques.
  • Réfléchir sur l’histoire et la façon dont Dieu a agi dans ce domaine dans les différentes vagues de réveil et de transformation.
  • Survoler la littérature spécialisée historique et actuelle sur ce sujet.

Je veux voir la prochaine génération accueillie et inclue dès le début. Une petite précision pour apporter de la clarté: J’ai ajouté l’expression «et les familles» dans mon titre, car je crois fermement que la famille est le premier terrain d’entraînement pour la prochaine génération. Autant que possible, je veux adopter une approche générationnelle, en incluant les parents comme partenaires, en leur donnant des outils pour qu’ils deviennent missionnels dans la façon dont ils vivent leur famille. En parallèle, je veux voir les enfants inclus dans la famille spirituelle, en les entourant des autres générations dans la communauté plus large, que ce soit sur une base de JEM ou dans une église locale, comme nous le voyons dans la parole de Dieu. Des programmes spécifiques pour les classes d’âge feront partie de la stratégie, mais n’en constituent pas la partie principale et centrale.

Je précise dès le début que l’usage du terme «enfant» dans cette thèse inclut également les adolescents. Par souci de simplicité, j’ai utilisé le terme «enfant» pour toute personne en dessous de dix-huit ans.
Le résultat attendu est une multiplication d’initiatives pour prendre soin, atteindre, discipuler et mobiliser les enfants et les adolescents, pour former les parents, les familles et les églises locales, pour entrer en partenariat avec le reste de JEM, les écoles chrétiennes et les églises locales; chaque ministère est appelé à préparer la prochaine génération avec son propre appel et accent, mais ensemble nous pouvons déclencher un mouvement pour atteindre, former et libérer la prochaine génération dans toutes les sphères de la société et toutes les zones Oméga du monde.  

[1]. UNICEF, Les Nations Unies dans la vie quotidienne, consulté le 27 février 2015, http://www.un.org/french/pubs/ourlives/unicef.htm.



[2]. Bien que j’ai tenté de retrouver les données qui confirmeraient ces statistiques, je n’y suis pas arrivé. Cette affirmation a donc besoin d’être vérifiée.