mardi 2 octobre 2018

Comment créer un héritage familial missionnel et multigénérationnel (7)


Concept D : Rester fidèle à sa mission

Plusieurs autres livres méritent d'être mentionnés dans cette revue de littérature. Ces ressources peuvent sembler à première ne pas être liées à cette thèse, mais après un examen plus approfondi sont tout à fait applicables à la façon de créer au mieux un héritage familial missionnel multigénérationnel.

Modèles pour la société : Découvrir les principes bibliques pour influencer nos nations, de Landa Cope, est un excellent livre qui documente le cœur et les principes de Dieu pour le fonctionnement de la société et des familles. Si nous voulons rester fidèles aux principes de Dieu, nous devons comprendre ses commandements et ses valeurs. Parlant des désirs de la plupart des familles, Cope charge,

Essentiellement, nous disons à Dieu : « Rends le monde sûr pour que nos enfants puissent être en sécurité. C'est loin de la vision biblique de la réalité. Dieu dit : « Pour que vos enfants soient en sécurité dans un monde dangereux, enseignez et donnez l'exemple de ce qu'ils doivent savoir et comprendre. Le péché est réel et nous sommes entourés par la destruction. Enseignez à vos enfants à choisir le bien plutôt que le mal ! »[1]

Elle poursuit en écrivant,

« L'Écriture présuppose que cela prend du temps et que les parents et les enfants font des choses ensemble et utilisent les occasions de discuter de la façon dont la vision de Dieu de la réalité se rapporte à notre vie de tous les jours. Peut-on vraiment s'attendre à ce que les enfants prennent ces valeurs au sérieux s'ils ne les voient pas modélisées et respectées dans la vie de leurs parents ? » « Bien sûr, les écoles, les enseignants, les pasteurs, l'école du dimanche, les amis et la culture peuvent avoir un impact important, mais la famille est toujours l'influence la plus formatrice et, aux yeux de Dieu, clairement la plus importante. C'est la grille de réalité que l'enfant utilisera pour interpréter toutes les autres influences de la vie. »[2]

Nous pourrions diviser notre éducation en trois objectifs spécifiques pour nos enfants. John Henry, par sa « Conversation sur l'appel, » dans le livre His Kingdom Come l’esquisse magnifiquement de la manière suivante.

Chaque chrétien a trois appels progressifs :

1.       Nous sommes appelés au salut. Le salut est l'appel à la réconciliation. Premièrement, nous sommes appelés à nous réconcilier avec Dieu. Puis nous sommes appelés à être ambassadeurs de la réconciliation (2 Cor. 5:18). Le salut est un appel à connaître et à aimer Dieu dans la foi. C'est un appel à l'obéissance à la Parole de Dieu en général, ainsi qu'à ces choses qui ont besoin d'une attention immédiate alors que nous « marchons d’une manière digne de notre vocation » (Eph. 4:1). L'appel au salut s'adresse à toute l'humanité, et certains y répondent.

2.       Nous sommes appelés à être des disciples. Le discipulat est le deuxième appel, étendu à tous ceux qui reçoivent le salut. C'est un appel à nous conformer à la ressemblance du Christ (Rom. 8:29). Comme l'appel à demeurer en Christ et à porter du fruit (Jean 15), le discipulat inclut l’émondage. Le discipulat est l'appel à offrir son corps, ses dons, ses talents et ses capacités comme un sacrifice vivant, et l'appel à être transformé par le renouvellement de notre intelligence (Rom. 12:1-2). En tant que disciples, nous répondons aux besoins immédiats et apprenons par des actes de service.

3.       Nous sommes appelés à une vocation. La vocation est notre appel unique et spécifique, notre raison d'être, l'appel à servir au-delà de nos tâches quotidiennes. La vocation est plus que le discipulat. La vocation est plus profonde et plus large que la carrière. La vocation est notre réponse très personnelle à la voix de Dieu. La vocation est l’œuvre de notre vie, notre don spécial d'adoration, qui est la somme de tous nos dons, talents et capacités pour servir le dessein de Dieu dans notre génération (1 Cor. 3:13-15 ; 2 Tim. 2:5 ; 4:8).[3]

C'est un privilège et une responsabilité qui nous sont donnés par Dieu en tant que parents que d'aider à faciliter et à guider nos enfants dans ces trois appels.

The Master Plan of Evangelism, de Robert Coleman, est un ouvrage chrétien classique qui identifie comment Jésus a abordé cette tâche avec ses disciples. Coleman décrit huit principes clés de discipulat tirés de la vie du Christ : Sélection, association, consécration, transmission, démonstration, délégation, supervision et reproduction.[4] Le lecteur peut penser que cela n’a rien à voir avec l'éducation des enfants. En fait, je dirais le contraire. Nos enfants sont nos premiers disciples, et Jésus est l'expert de la formation de disciples. Nous n'avons peut-être pas choisi les enfants que nous avons, mais nous pouvons choisir de discipuler ceux que Dieu nous a confiés. Les principes du discipulat de Jésus peuvent être et doivent être appliqués à la formation et à l'éducation de nos enfants.

With, le livre de Skye Jethani, va de pair avec celui de Coleman.[5] Le modèle d'éducation parentale de Dieu est un modèle relationnel. Il nous a appelés à être avec nos enfants, et pas seulement sur eux, ou à pourvoir pour eux. De nombreux principes du livre de Jethani sont facilement applicables dans l’éducation de nos enfants pour faire des exploits avec Dieu.

Futureville : Discovering Your Purpose For Today, by Reimagining Tomorrow, de Skye Jethani est un autre livre qui, à première vue, n’a rien à voir avec l’éducation des enfants. Skye écrit : « Ce que nous pensons de demain est important, car notre vision de l'avenir est ce qui détermine la manière dont nous comprenons le présent. »[6] Il poursuit en affirmant : « ...celui qui façonne notre vision de l'avenir a une influence énorme sur notre vie. »[7] De nombreux parents ne pensent pas au-delà des événements du lendemain ou de la semaine suivante pour leurs enfants. Si nous voulons être intentionnels dans l’éducation de nos enfants, nous devons avoir le but final en tête. Quelle est la vision de Dieu pour l'avenir de nos enfants ? Si notre vision de l'avenir de nos enfants n'est pas claire, alors nos choix actuels et notre influence seront également brouillés.

Mission Drift, de Peter Greer et Chris Horst, identifie comment une organisation peut dériver et s’éloigner de sa mission originelle, et il donne au lecteur des instructions et des principes clairs sur la façon de rester fidèle à sa mission.[8] Greer et Horst écrivent : « Prévenir et résister à une dérive de notre mission constitue une bataille quotidienne. »[9] « Si vous voulez rester fidèle à votre mission, vous devez être clair quant à votre mission et intentionnel pour la sauvegarder. »[10]

La dérive de la mission n'est pas seulement vraie pour les organisations, elle l'est aussi pour les familles. Si nous voulons être une famille fidèle à sa mission, de la même manière, nous avons besoin d'avoir une mission claire et d'être intentionnels pour sauvegarder les valeurs et la vision que Dieu nous a données en tant que famille. Si nous n’influençons pas nos enfants avec les valeurs et la vision de Dieu, d'autres se feront un plaisir de combler ce vide avec une passion mal dirigée et une vision qui leur est propre.
 

[1] Landa Cope, Modèles pour la société : Découvrir les principes bibliques pour influencer nos nations (Yverdon-les-Bains, Suisse, Éditions jeunesse en Mission, 2013).

[2] Ibid.

[3] John Henry, "Conversation on Calling," dans His Kingdom Come,  ed. Jim Stier (Seattle, Washington,
YWAM Publishing, 2012), p. 184.

[4] Robert E. Coleman et Billy Graham, The Master Plan of Evangelism, 2ème édition, (Grand Rapids,
Michigan, Revell, 2006).

[5] Skye Jethani, With: Reimagining the Way You Relate to God (Nashville, Tennessee, Thomas Nelson,
2011).

[6] Skye Jethani, Futureville: Discover Your Purpose for Today by Reimagining Tomorrow (Nashville,
Tennessee, Thomas Nelson, 2014), p. 3.

[7] Ibid.

[8] Peter Greer et Chris Horst, Mission Drift: The Unspoken Crisis Facing Leaders, Charities, and
Churches (Bloomington, Minnesota, Bethany House Publishers, 2014).

[9] Ibid.


[10] Ibid.