jeudi 1 mars 2018

Thèse de Guy 27



V. L’ère postmoderne – Globalisation, réseautage et approche centrée sur le royaume



Réseaux globaux



Nous sommes maintenant entrés dans une nouvelle saison de réseautage, beaucoup de ces organisations commençant à combiner leurs forces respectives pour former, stratégiser et mobiliser le corps de Christ, apportant une plus grande prise de conscience de la situation et des besoins des enfants du monde. Viva Network, par exemple, démarré en 1976, est un immense réseau d’organisations, d’églises et d’individus engagés pour que chaque enfant ait l’opportunité de devenir tout ce que Dieu a prévu qu’il soit. Ils créent des réseaux parmi les chrétiens actifs auprès des enfants, parce que la collaboration entraîne une plus grande efficacité. Leur travail offre aux enfants vulnérables davantage de services de meilleure qualité, ainsi qu’une voix plus forte pour défendre leurs intérêts.[1]

Le Réseau de prière des enfants global a également été démarré en 1996, appelant les enfants de tout autour du monde à rejoindre le plus grand mouvement de prière de l’histoire. Le réseau Sports et Enfants démarré en 2000, a été pionnier dans les modèles open-source en utilisant le sport pour servir les enfants. Le Mouvement de la théologie de l’enfant démarré en 2001 lève des théologiens prêts à mettre l’enfant «au milieu» de la réflexion théologique. Le Mouvement de Lausanne depuis 2004 a mis un grand accent sur les enfants, démarrant de nombreux projets, comme les vidéos La grande omission[2] et Vise plus bas[3], un document du Mouvement de Lausanne et l’échelle de Pattaya qui définit les étapes de croissance dans l’engagement et le discipulat des enfants, ou le projet open-source Max7. Le dernier Congrès de Lausanne au Cap, en Afrique du Sud, définit les enfants comme l’un des six impératifs pour l’Eglise au 21ème siècle. Le Mouvement d’Alliance chrétienne pour les Orphelins réunit plus de cent cinquante organisations chrétiennes respectées et un réseau national d’églises. Travaillant ensemble, leurs initiatives conjointes inspirent et équipent les chrétiens pour «faire droit à l’orphelin» (Esaïe 1:17).[4]

Le Global Children’s Forum (GCF) a démarré en 2008, stimulant la réflexion, l’action et le partenariat dans l’évangélisation et le discipulat (défense des enfants, formation, ressources et responsabilisation des enfants). GCF a lancé de nombreuses stratégies pratiques et efficaces comme l’initiative 1for50, des projets open-source, des outils et des documents pour défendre les droits des enfants, KidsHubs et KidsHubsTV, Kids Forums, les CD Cinq pains et deux poissons…[5]

Le Mouvement de la Fenêtre 4/14 a démarré en 2009, faisant monter une voix en faveur des enfants dans les églises et face aux gouvernements et aux leaders du monde. La «Fenêtre 4/14» décrit un cadre démographique – une saison de vie comprenant les dix années entre quatre et quatorze ans, qui constituent la période la plus favorable et la plus réceptive à toute forme d’apport et de développement spirituel. Une étude conduite en 1995-96 par le Séminaire Théologique de Dallas a montré que 71% des chrétiens aux Etats-Unis se sont convertis entre quatre et quatorze ans.[6]
 

[1]. Viva Network, consulté le 19 décembre 2014, http://viva.org.

[2]. The Great Omission, YouTube, consulté le 20 mars 2015, https://www.youtube.com/ watch?v=cKRbC1p_2JM

[3]. Vise plus bas, YouTube, consulté le 20 mars 2015, https://www.youtube.com/ watch?v=mGpKH7MU4Sk.

[4]. Christian Alliance for Orphans, accessed December 19, 2014, www.christianalliancefororphans.org.

[5]. GCF4.0 Booklet, Global Children Forum Manila Philippines 2011, p. 7.


[6]. Thom Rainer, «The Great Commission to Reach a New Generation,» Southern Baptist Journal of Theology, Southern Baptist Theological Seminary, consulté le 15 janvier 2015, http://www.sbts.edu/resources/ files/2010/02/sbjt_014_win97_rainer.pdf.